Blog Psy

Publications d'articles autour de la psychologie

Adolescent en difficulté, quels sont les signes d’alarme ?

Adolescent en difficulté – Il est souvent difficile pour les parents de différencier, dans les changements de comportement de leurs enfants adolescents, ce qui doit être banalisé et ce qui correspond à des symptômes de mal-être psychique qui pourrait justifier une demande de consultation.

Le décrochage scolaire chez l’adolescent en difficulté

Le véritable décrochage scolaire est toujours un signe à prendre au sérieux. En effet, une scolarité sans trop de cahots tend à indiquer que le jeune maintient un bon rapport avec la réalité à laquelle il parvient à s’adapter, qu’il continue de se projeter dans l’avenir, ce qui, par exemple, pourrait parler contre une dépression.

Il doit être rapidement répondu au décrochage scolaire par une prise de contact avec l’école, une réorientation, avant qu’une dynamique d’échec et de blessure d’amour-propre ne s’installe chroniquement. L’avis des professeurs à ce sujet est essentiel pour comprendre les causes de l’échec scolaire.

La prise de stupéfiants

La prise de stupéfiants est un changement de comportement qui induit lui-même d’autres changements dans la manière dont le jeune entre en relation avec sa famille et ses pairs. Une prise de stupéfiants comme par exemple une consommation de cannabis est grave lorsqu’elle devient une fin en soi et qu’elle n’a plus lieu dans un contexte festif et social.

En cas d’inquiétudes des parents à ce sujet, la discussion a avantage à être menée avec le jeune en présence du médecin de famille qui permettra de contextualiser la situation et de dépassionner le débat. Le médecin de famille ou le pédiatre apporte une caution scientifique à ce qui est dit et sert de tiers entre le jeune et ses parents qui peuvent, à ce moment, être trop inquiets pour pouvoir entrer efficacement en relation avec leur enfant.

 L’isolement social

L’isolement social, surtout s’il survient brusquement chez un adolescent qui précédemment n’avaient pas de difficultés relationnelles, est également un signe à prendre au sérieux. Il peut cacher des problèmes de harcèlement, de consommation de toxiques, une insécurité au niveau de l’identité, une difficulté à se séparer du milieu familial.

Il s’agit là d’un symptôme difficile à analyser pour les parents qui peuvent se sentir d’abord soulagés de ne pas avoir à affronter les conflits liés aux sorties et aux heures de rentrées. Il est toutefois important de souligner que ces conflits sont structurants dans la mesure où ils permettent à l’adolescent et à ses parents de mettre à l’épreuve leur relation, de poser de part et d’autres des limites: les parents signalent à leur ado qu’ils sont d’accord qu’il prenne une certaine liberté mais qu’ils continuent malgré tout à veiller sur lui et à vouloir le protéger.

 

adolescent en difficulté: signaux d'alarme

A retenir

L’évaluation de la gravité des symptômes est contextuelle : il est important de se demander avec le jeune si le problème est isolé ou s’il est relié à d’autres difficultés, depuis quand est-il survenu (les symptômes qui apparaissent tout de suite après la puberté sont plus graves que ceux qui surviennent à la fin de l’adolescence).

Une discussion approfondie, si possible avec les deux parents, devra évaluer si le jeune a envie de consulter ou si cette idée peut faire du chemin en lui. Il est également essentiel de ne pas stigmatiser l’adolescent lorsqu’on discute avec lui de l’éventualité d’une démarche thérapeutique comme une psychothérapie pour adolescents (attention aux formulations : plutôt « Allons en discuter avec quelqu’un d’extérieur » que « Va voir un psy ! ». L’adolescent en difficulté peut rapidement se sentir désigné comme anormal, rejeté ou stigmatisé. Les mots employés lorsque l’on discute avec lui doivent être bien pesés et marqués de respect et d’intérêt.

Il est aussi important d’évaluer si les symptômes ont un aspect « bruyant » (crises de nerfs, drogue laissée en évidence dans la chambre) et qu’ils fonctionnent encore comme une forme de communication ou s’ils sont cachés et que le jeune n’arrive plus à se figurer qu’il peut recevoir de l’aide de ses proches.


Recherches similaires pour cet article : “adolescent en difficulté”

  • évaluation des symptômes chez un adolescent en difficulté
  • isolement social de survenue brutale chez un adolescent en difficulté
  • évaluer la prise de stupéfiant chez l’adolescent en difficulté
  • rupture scolaire et adolescent en difficulté
  • mon ado prend du cannabis, comment réagir?
  • ado et échec scolaire
  • comment parler à mon ado en cas de difficultés
4.6/5 - (10 votes)

Write a Comment

Adolescent en difficulté, quels sont les signes d’alarme ?

Adolescent en difficulté – Il est souvent difficile pour les parents de différencier, dans les changements de comportement …